ALIMENTATION

 

 

 

 

Une alimentation adaptée augmente nettement

la santé, l'intelligence

et la vitalité.

J'ai réussi, non sans peine, à allaiter Marie jusqu'à ses 16 mois, ce qui lui a permit de se développer assez correctement malgré sa maladie. Comme je ne mange ni gluten, ni laitage, ni additif ou conservateur, je ne lui ai pas transmis de substances qui auraient pu la fragiliser ou la ralentir. Une fois la diversification mise en place, j'ai pu constater à quel point les écarts alimentaires fatiguent et ralentissent Marie. (Par exemple manger une crème glacée contenant du lait la fatigue, la ralentit et l'enrhume pour 2 jours !) Nous avons donc décidé en famille de cuisiner nos repas, notre pain, de façon à éviter les plats tout préparés qui contiennent la plupart du temps toutes sortes d’additifs, farine de blé et lait... Nous évitons donc les céréales hormis le riz car nous avons un terrain allergique, les laitages, et tous les additifs et conservateurs vraiment nocifs au bon fonctionnement cérébral et endocrinien. Nous lisons systématiquement la composition des aliments que nous achetons, même  si c'est écrit petit, et choisissons ceux qui ne contiennent pas d'additifs. La dextrose et maltodextrine  sont ajoutés à peu près partout, alors que c'est vraiment néfaste au bon fonctionnement de l'intelligence. Des guérisons d'enfants autistes ont été obtenus grâce à ces régimes alimentaires très adaptés. Je préfère donc acheter un produit qui n'est pas forcement bio mais ne contient pas ces additifs plutôt que d'acheter de la dextrose bio, qui reste toxique...Nous éliminons jusqu'aux traces de ces produits pour obtenir un résultat vraiment efficace. Par exemple nous commandons nos granules homéopathiques sur xylitol (sucre de bouleau) pour éviter le lactose des granules vendus couramment. J'ai pu constater une nette différence de résultats.

Au moment de la diversification et du sevrage chez les bébés :

Pour éviter les allergies alimentaires autant que possible, il faut essayer de ne pas donner un même aliment plusieurs jour de suite. Par exemple, si de la pomme est mangée un jour, il ne faudrait pas en manger pendant les 2 jours suivant. Le temps que la pomme soit éliminée et que l'organisme ne soit pas toujours en contact avec. Les pommes et les carottes sont beaucoup trop présentes dans l'alimentation des bébés, presque toutes les compotes contiennent de la pommes, beaucoup de plats salés contiennent des carottes, ainsi le système digestif est toujours en contact avec les  même aliments, ce qui finira par le fatiguer. Le principe est le même pour tous les aliments, il faut faire un roulement sur au moins 3 jours pour que l'organisme est le temps de digérer puis d'éliminer chaque aliment puis d'avoir un temps de repos avant d'être de nouveau en contact avec. C'est un bon principe, pas toujours simple à appliquer mais que j'essaye de garder à l'esprit.

Analyses d'intolérance alimentaire :

Nous avons faits des analyses vers les 18 mois de Marie, je pense que cela aurait été mieux vers ses 1 ans. Vraiment très utile, nous a permis de savoir quels aliments éliminer précisément pour Marie, ce qui lui a permis d'obtenir un transit normal et une bonne tonicité. Excusez-moi d'aborder ces détails si terre à terre mais ce qui suit me semble important :

 

 

Le but de ce régime adapté est d'obtenir un bon transit :

 

c'est à dire des intestins qui fonctionnent de façon saine, sans générer de toxines qui envahissent tout le corps. Marie n'est absolument pas constipée, elle va à la selle tous les jours. Les selles sont sans odeur, bien formées, sans trace d'aliments non digérés. C'est important d'obtenir ce résultat et de surveiller ce qui se passe chaque jour. Le transit est vraiment le reflet de ce qui se passe dans le corps, s'il y a des mauvaises odeurs , de la constipation ou des diarrhées, la personne n'est pas en bonne santé, l'enfant ne peut pas se construire correctement, ce sont des signes de déséquilibre et d'empoisonnement. Cela peut être du à certain aliments ou à certains additifs. Comme les additifs se trouvent un peu partout, si ce sont eux qui provoquent les problèmes, il est difficile de comprendre ce qui se passe. Le plus simple est de les éviter systématiquement. Je vois tout de suite si Marie à manger quelque chose qui ne lui convient pas : soit il y a une mauvaise odeur, soit l'aspect des selles se détériore. Cette surveillance me permet aussi de lui donner les compléments alimentaires dont elle a besoin et à la bonne quantité. Les aliments qui ne sont pas supportés ne doivent pas être consommés du tout pendant plusieurs années puis on essaye de les réintroduire bouchée par bouchée en observant bien les réactions du corps de l'enfant. En théorie, quand le corps perd le souvenir de l'aliment qui produisait une réaction alors il pourra être réintroduit. Mais là encore, il faut partir de l'observation de l'enfant et non de la théorie pour obtenir une bonne santé.

Plusieurs laboratoires proposent ces analyses, j'ai fait mes dernières analyses ici:

LABORATOIRE BARBIER,

26, Rue du Neufbourg,

57000 Metz

Les analyses que j'ai faites sur réactif R-biopharm du chapitre "trouble de la perméabilité" semblent fiables. L'analyse intitulée  "into 100"  permet de vérifier nos réactions  face à 100 aliments. C'est très utiles mais il ne faut pas seulement enlever ce qui pose problème il faut aussi introduire de nouveaux aliments pour maintenir une bonne diversité alimentaire.

Il existe d'autres labos pour faire ces analyses qui peuvent vous fournir une nutritionniste pour vous aider dans ces conversions alimentaires. Je n'ai pas toujours apprécié leur tendance à nous faire "surconsommer" toutes sortes d'analyses ou de compléments alimentaire. Je ne les cite donc pas ici, mais je reconnais leur compétence et leur capacité à aider les enfants, ceux atteint d'autisme en particulier. C'est vrai qu'un accompagnement par une nutritionniste peur être utile, contactez-moi si vous voulez plus de précisions pour pouvoir peser le pour et le contre par vous même.

Je ne suis pas médecin, les opinions contenues sur ce site ne sont là que pour information et ne devraient pas être considérées comme un diagnostic ou une opinion médicale professionnelle. Je décline toute responsabilité quand aux conséquences négatives éventuelles dues à la mise en pratique de ces méthodes et opinions.

© 2019 EHOeducation.com