TOMATIS

Première cession Tomatis,

Marie avait 2 ans,

installée sur le dos

dans sa poussette pour la sieste

avec le casque sur les oreilles.

Préparation de l'oreille selon Tomatis :

Ma thérapeute Tomatis m'avait conseillée de tenir Marie contre moi, sa tête posée sur ma poitrine, pendant que je lisais à haute voix ou que je chantais, 20 minutes chaque jour, dès sa naissance. Je l'ai fait pendant 18 mois, jusqu'à ce que Marie veuille descendre de mes genoux. Il faut choisir des livres pour adultes mais chargés d'espérance et avec un langage soutenu. Les livres que je vous conseille à la page bibliographie sont tout à fait adaptés, je vous les recommande vivement pour la lecture à voix haute ! Le bébé peut dormir pendant que vous lisez, c'est même recommandé, il est plus calme et conserve son temps d'éveil pour des exercices où il sera actif. Le fait d'être baigné dans un langage soutenu et rythmé nourrit le centre cérébral de la parole et le développe. Imaginez-vous à la place du bébé, il n'a pas forcement l'occasion d'entendre chaque jour des conversations riches sur le plan intellectuel et soutenues au niveau du vocabulaire. En faisant cette lecture le plus souvent possible, vous enrichissez fortement son répertoire de mot, vous imprimez le rythme de la parole dans toutes les résonances de son corps, le rythme de la respiration, la façon de poser la voix... C'est un travail préparatoire à la parole très important pour qu'elle se mette bien en place par la suite, vous développez harmonieusement l'équilibre de l'oreille du bébé entre les graves et les aigus. Vous vous faites aussi du bien, c'est très dynamisant de lire à voix haute. Cela peut paraitre difficile au début mais vous ferez des progrès rapides. Il faut, si possible, lire ou chanter 20 minutes de suite pour que l'oreille change sa façon de fonctionner et l'améliore, elle se modifie vraiment de façon positive si on dépasse les 15 minutes. Les 5 dernières minutes sont donc importantes, ce sont elles qui impriment de nouvelles habitudes pour l'oreille du bébé et la développe. Si vous ne pouvez pas le faire chaque jour, essayez 3 fois par semaine par exemple. Il vaut mieux le faire même une fois de temps en temps que pas du tout, je vous indique toujours ce qui me semble le plus efficace, adaptez le rythme à ce qui est possible pour vous.

Les cessions Tomatis:

Une fois la fontanelle refermée pour les deux ans de Marie, nous avons commencé les cessions d'écoute avec casque. (30 minutes puis 1 heures ou plus d'écoute de musique par jour pendant 15 jours) Les musiques sont modifiées en fonction des besoin de chacun. Elles ont pour but de bien tonifier les petits muscles si compliqués qui permettent aux oreilles de fonctionner corectement. La thérapeute procède à un test chez les enfants plus grands, pour les petits, elle évalue ses besoins en fonction d'un entretient avec les parents tout en observant le bébé. Pour Marie, ma thérapeute est toujours tombée juste. Marie a toujours fait des progrès significatifs dans le mois qui suivait les cessions. J'ai pu noté des progrès au niveau de la tonicité puis du langage et de l'autonomie, c'est très marqué. Même l'orthophoniste de Marie, qui était pourtant réticente au début, a remarqué le changement au niveau du langage. C'est un véritable travail de consolidation et de prise d'autonomie qui déclenche et stabilise les réussites de l'enfant.

Il faut trouver un bon thérapeute pour que cela fonctionne. Après avoir fait le test d'écoute, vous pouvez faire les cessions chez vous, avec les instructions du thérapeute, ou bien les faire dans un centre.

J'ai toujours préféré les faire chez moi, cela permet de respecter le rythme de l'enfant, il "suffit" de lui mettre le casque durant les siestes, pas toujours simple quand l'enfant dort sur le ventre. J'installais Marie dans sa poussette en la berçant pour qu'elle s'endorme sur le dos, une fois bien endormie il fallait lui mettre le casque sans la réveiller. Mais il fallait avoir vérifié avant que la machine soit bien rechargée et qu'elle fonctionne au bon niveau sonore, que les morceaux de musique s’enchainent bien... donc c'est un travail de plus si on le fait à la maison mais qui permet de s'adapter au besoin du tout petit. Ma thérapeute a fait du très bon travail avec seulement 30 minutes d'écoute par jour pour commencer puis 1h puis 1h30 au fur et à mesure de la croissance de Marie. On est loin des 4 h d'écoute par jour pratiquées dans certain centre et heureusement ! Bien-sur qu'avec 4 heures d'écoute, il faut un thérapeute à côté pour vérifier si tout va bien, il y a certainement des risques ! D'après ce que j'ai pu observer je considère les résultats obtenus chez Marie plutôt meilleurs et plus rapide... je ne vois pas l’intérêt d'un tel surdosage, je vise plus la qualité que la quantité et ça marche très bien.

 

Si on va dans un centre, on est plus entouré mais comment faire si l'enfant ne supporte pas le casque quand il est réveillé... Il faut trouver la bonne solution pour chacun ! Heureusement tout devient plus simple quand l'enfant grandi. Aujourd'hui Marie répond durant les tests d'écoute et aime bien avoir le casque sur les oreilles, surtout quand je prends du temps avec elle pour faire un jeu simple ou lire des histoires.

Voici l'adresse de ma thérapeute Tomatis, elle peut vous conseiller ou vous aider à trouver un bon praticien près de chez vous :

https://www.tomatis-nantes.com/

Je ne suis pas médecin, les opinions contenues sur ce site ne sont là que pour information et ne devraient pas être considérées comme un diagnostic ou une opinion médicale professionnelle. Je décline toute responsabilité quand aux conséquences négatives éventuelles dues à la mise en pratique de ces méthodes et opinions.

© 2019 EHOeducation.com